Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Hormones et alimentation

Partage cet article autour de toi :

1er partie LE SPM

 

Variation d’humeur chute de cheveux, et si nos hormones étaient les responsables.
LE SPM QUESACO ??
Plus connu sous le nom de syndrome prémenstruel il touche entre 60% et 90% des femmes encore réglées.
LE SPM évolue d l’adolescence à l’Age adulte sous différentes formes, il est souvent encore plus présent autour de la ménopause se manifestant peu avant les règles il est plus ou moins intense selon les femmes et le moment de leur vie.
LE SPM DECRYPTE
Directement lié à notre mode de reproduction notre utérus subit les variations hormonales et chaque mois il prépare l’utérus à recevoir la vie , mais la plupart du temps il n y a pas de fécondation et nous savons nos règles cette période cyclique et ses manifestations peut nous donner une idée de notre état de santé générale et de nos possible carences alimentaires.
Les règles permettent au corps de se débarrasser de ses toxines et plus votre SPM est intense plus il aurait un état de toxémie présent, ou plutôt inflammatoire .
Selon Hippocrate « le corps fait une maladie pour se guérir » c’est-à-dire qu il fait sont travail d’élimination par le symptôme de la maladie.
Manifestation du SPM :
Maux de ventre
Problème digestif
Rétention d’eau et congestion du bas ventre
Prise de poids
Douleur lombaire et mammaires
Petits boutons au visage
Sautes d’humeur, maux de tête
Fatigue, angoisse, insomnie, et FRINGALES !
Puis autour de la ménopause … Douleurs articulaires, pelviennes,
Trouble du thermostat corporel, sensation de chaud froid.
LE SPM est souvent lié à une hérédité et a notre mode de vie ou a un contraceptif ou traitement hormonal inapproprié, il peut être du au stress chronique, choc émotionnel et on constate que les mois ne sont pas uniformes mais peuvent varier en intensité.
Les causes hormonales, seraient liées à une hypersensibilisation : les cellules sont plus sensibles aux messages hormonaux.
Les œstrogènes et progestérones évoluent tout au long du cycle pour s’abaisser fortement juste avant les règles.
Ces deux hormones ont des effets antagonistes, du fait un déséquilibre entre elles peuvent amener un symptôme de SPM
L’excès d’œstrogène ou une insuffisance de progestérone peut être due
• Une insuffisance d’élimination hépatique et oui le foie joue un rôle dans l’élimination des œstrogènes endogènes (produit par le corps) et exogène (amener de l’exterieur par exemple l’alimentation.
• Une compétition directe entre le cortisol et la progestérone au niveau des récepteurs communs au profit du cortisol en période de stress notamment, entrainant en plus une dégradation de la progestérone en œstrogène quand nos surrénales sont épuisées.
• L’insuline joue aussi son rôle directement lié aux fringales sucrées avant règles ce qui va encore épuiser notre organisme en créant des hypoglycémies.
• La production d’adrénaline répétitive va perturber l’action de la progestérone.
• La mélatonine sécrétée à partir de la sérotonine joue un rôle majeur dans nos troubles du sommeil et de la bonne humeur. Les troubles du sommeil résideraient à une augmentation de la température corporel peu après l’ovulation qui retarderait le pic de sécrétion la nuit et par ricochet faire arrêter la sécrétion de mélatonine plus tôt le matin.
Certaines seront plus sujettes à l’anxiété : une dominance des œstrogènes pourrait suractiver les neurotransmetteurs (noradrénaline, adrénaline sérotonine et diminuer la production de dopamine
Voir ebook 1 sur les neurotransmetteurs
C’est là que tout se joue pour l’alimentation : éviter les aliments qui favorisent la fuite du magnésium : produits laitiers, sucres raffinés
Privilégié des aliments riches en magnésium : oléagineux, chocolat noir, germe de blé
Privilégier les oméga 3 riche en vit D : avocats, huile de cameline, huile de colza.
Privilégier les aliments riches en vit B6 : les céréales (avoine, orge, levure de bière)
Les supers aliments comme ashwagandha, des plantes comme achillée millefeuille en tisane, des compléments à base de griffonia ,safran , brocolis
D’autres ont plus de problèmes avec la rétention d’eau : vos amis encore le magnésium la vit B6
Oublié la salière ainsi que tous les produits salés et les sucres surtout le soir après 17h privilégier les aliments à index glycémique bas (les aliments complets et bruts)
Boire suffisamment, vous pouvez aussi utiliser des hydrolats pour améliorer l’élimination rénale.
Certaines ont un profil de type hypoglycémique : Si vous êtes sujettes aux phases d’hypoglycémie en phase prémenstruelle. Privilégier les aliments riche en chrome, magnésium et prostaglandines (contenu dans les acides gras poly insaturés)le gras végétal est une bonne source comme les huiles d’onagre et bourrache.
La spiruline, le safran sont de bons compléments.
Alcool, sucrerie et tous les aliments à index glycémique élevés les aliments blancs tels que les pâtes riz blanc, pain blanc sont à oublier surtout la semaine précédant les règles.
LES SUJETTES A LA DEPRESSION :
Un taux élevé de progestérone aurait une action dépressive sur le système nerveux central.
Encore le magnésium la vit c et les vit B la levure de bière, le ginseng les alliance griffonia et safran en complément alimentaire le zinc, sélénium et des plantes détoxifiantes du foie romarin en tisane desmodium en complément.

ON PEUT si on est sujette à tous ces désagréments : soutenir son foie en allégeant son alimentation en sucre et en farineux que l’on remplacera avantageusement par des légumes secs (pré germés , des pseudo céréales comme le quinoa , et des oléagineux à chaque repas mais aussi du brocoli et du romarin. oublié le dessert sucré le soir sauf un fruit cuit. Diminuer le café le remplacer par un latté de matcha ou une chicoré, ou du maté  ou mieux un lait d’or ! avant le petit déjeuner prendre une tasse d’eau bouillie pour nettoyer l’organisme .

Eviter l’alcool une semaine avant les règles et prendre du magnésium marin et des capsules onagre bourrache.

pour  vous aider de l’homéopathie  folliculinum 9ch en dose unique avant les règles voir avec son medecin homéopathe.

Du desmodium peut aussi aider le foie à mieux gérer les œstrogènes.

L’acupuncture est allié sure, ne pas attendre de trop souffrir pour consulter. Les déséquilibre hormonaux peuvent vraiment diminuer votre qualité de vie voir provoquer d’autres troubles (fibromes kystes).

Pratiquer une activité physique et l’adapter à son cycle , si vous êtes une acharnée de course éviter les fractionnés pendant vos règles , pour ne pas au fil des cycles vous épuiser et mettre à plat vos cortico surrénales ce qui ferait que empirer vos symptômes.

pratiquer une activité physique régulière et aérez vous la marche est fantastique , le yoga, la danse etc..

Certaines postures et respirations yogiques peuvent aider votre cycle à bien se passer.

Bouger est un bon moyen de nettoyer son foie et vider sa tête.

Les massages ayurvédiques personnalisés à son profil , les massages tuina ou thai peuvent aussi permettre de libérer l’utérus des douleurs.

Ne vous privez pas de consulter afin d’ adapter une alimentation personnalisée cela peut vraiment vous libérer.

 

 

Mange, bouge, respire - Par Karine Soubrier

Passe à l'action !

Mange-bouge-respire-Volume-1-Par-Karine-Soubrier-Couverture-page-001

Découvre les ebooks "Mange, Bouge, Respire" de Karine : pour appliquer tous ses conseils chez toi, au quotidien, et mettre du bien-être dans ta vie.

D'autres sujets pourraient t'intéresser

Bistronomie végétale

Pancakes gourmands vegan express

plus simple : impossible plus onctueux: impossible la recette sans blabla car la gourmandise ça n’attend pas. On le fait! on prend un bloc de

#MangeBougeRespire

@lechaletdublanc